L'Epagneul Japonais ou Chin, Historique de la race.

 

Selon toute vraisemblance, l'Epagneul Japonais est une race très ancienne ; en effet, il est fait état d'un petit chien très semblable à notre Epagneul Japonais actuel dans des récits datant du XVIIe Siècle, ainsi que sur des gravures d'époque, retrouvés dans les archives de la Cour Impériale du Japon.

A l'origine de la race, sous la dynastie Tang, la Chine connaît l'une des pages les plus illustres de son histoire, que l'on appelle l'âge d'or de la civilisation chinoise ; son rayonnement s'étend jusqu'au Japon et aux Etats voisins et voit se développer un intense échange d'ambassadeurs. Il est probable que les premiers Epagneuls Japonais ou "Chin's" aient été objets d'échanges de cadeaux prestigieux, de par leur rareté et leur petite taille, dès cette époque.

Ainsi, la dynastie Sui (589 à 618) marque le point de départ d'un "nouvel Empire" avec l'avènement des Tang, puissante famille aristocratique située à proximité de la Corée et du Japon ; au cours de cette période, outre l'avènement des Arts, l'élégance et la finesse recherchées par la Haute Société favorisent la présence de ces tout petits chiens, signes vivants de ce raffinement extrême. C'est donc sans doute à ce moment-là que les chiens détenus par l'aristocratie chinoise sont arrivés en Corée, puis au Japon, véhiculés par leurs ambassadeurs respectifs.

A cette époque, et jusqu'à très récemment, la détention et l'élevage de l'Epagneul Japonais ou Chin n'étaient autorisés qu'à la Cour Impériale. Son élevage était donc exclusivement assuré par le personnel de l'Empereur, et cette petite communauté canine disposait d'une aile entière du Palais où toute une équipe  était chargée en permanence de l'entretien, des soins, du confort et du bien-être de chacun. Il était à ce titre considéré comme Sacré.

Il est possible que les premiers sujets aient été offerts au Japon par la Cour Royale de Corée, qui les avait reçus elle-même de l'Empire chinois, au cours de sa période de prospérité culturelle vers 1430.....

Plus tard, l'Epagneul Japonais sera représenté fréquemment sur des porcelaines Ming (1368 à 1644) dans des scènes de la vie aristocratique.

Là encore, certaines représentations le mettent particulièrement en lumière dans sa robe bicolore noire et blanche ; il est même sublimé parce que considéré comme sacré lorsqu'il est peint dans une surprenante robe fauve brun et blanche.

Cette robe fauve brun et blanche (appelée aujourd'hui marron et blanche par certains), dont il est fait mention dans les années 1400, et qui repose sur le caractère "Sacré" de cette couleur, reste aujourd'hui un véritable mystère.

Il convient de noter ici que l'Epagneul Japonais n'existait originellement que dans sa robe noire et blanche jusqu'à son introduction en occident. C'est après son arrivée en Angleterre qu'il est apparu des sujets à la robe fauve roux et blanche.

En Europe, c'est en 1853 que le premier sujet est officiellement enregistré. Le Commodore Matthew Perry, responsable de la flotte américaine chargé d'ouvrir le Japon au commerce international est chargé par l'Empereur d'en remettre un couple à la reine Victoria ; dès cet instant, la détention du Chin perd son caractère privilégié et de nombreux sujets sont introduits en Europe et aux Etats-Unis.

Aujourd'hui, cette race si attachante reste trop confidentielle encore car trop peu répandue ; en effet, de par sa nature très "diplomate" le Chin sait spontanément s'adapter à la situation de l'instant. Il sait rester couché à la maison en attendant le retour de ses maîtres, il aime jouer avec les enfants s'ils le sollicitent, il sait se montrer délicat avec les personnes fragiles ou handicapées. Il accepte avec gentillesse tous les animaux de la maisonnée, ne manifestant jamais aucune agressivité, qu'ils soient plus grands ou plus petits que lui, quelle que soit leur race. Il saura aussi rester discret si vous êtes occupé à autre chose, mais répondra présent dès l'instant où il aura senti que vous êtes disposé à lui accorder un peu de temps.

Il est peu aboyeur, juste prévenant si un étranger approche ; il adore faire le clown, virevolter sur ses pattes arrières, saisir des objets avec ses "mains", sauter sur la table aussi, hélas ! (car comme annoncé en présentation, l'Epagneul Japonais n'est pas qu'un simple chien ; il est aussi "mi-chat et mi-singe") !

Et si malgré tout cela vous n'êtes pas convaincu, gare à une visite à l'Elevage : là il saura à coup sûr alors conquérir votre sympathie....

....car c'est ainsi que je suis moi-même tombée "accro" de la race !!!!!

 

(Les informations données ci-dessus sont le fruit d'une recherche personnelle longue et sérieuse et ne peuvent être utilisées sans l'autorisation de leur auteur, qui reste à votre disposition sur le présent site pour donner ou recueillir toute information sur la race).

 

STANDARD DE RACE DE L'EPAGNEUL JAPONAIS (ou Chin)

TRADUCTION : Dr.J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet.

ORIGINE : Japon.

DATE DE PUBLICATION EN FRANCE DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 1987.

UTILISATION : Chien de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. (standard européen) : Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie.

Section 8 Epagneuls japonais et pékinois.

Sans épreuve de travail.

 

ASPECT GENERAL : Chien de petite taille à la face large, couvert d'un poil abondant, d'aspect élégant et gracieux.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La hauteur au garrot est égale à la longueur du corps. Les chiennes ont le corps légèrement plus long.

COMPORTEMENT / CARACTERE : Eveillé, doux et charmant.

 

TETE :

REGION CRANIENNE : Crâne : Large et arrondi.

Stop : Offrant une dépression profonde.

REGION FACIALE : Nez : Chanfrein très court et large, nez au niveau des yeux ; couleur de la truffe noire ou chair foncé selon la couleur des marques.

MACHOIRES/DENTS : Dents blanches et fortes ; articulé bout à bout recherché ; en ciseaux ou prognathisme inférieur acceptés.

YEUX : Grands, ronds, bien écartés et d'un noir brillant.

OREILLES : Longues et triangulaires, tombantes, couvertes d'un poil long ; attaches bien écartées.

 

COU :

Plutôt court, porté haut.

 

CORPS :

DOS : Court et droit. Région lombaire : Large et légèrement arrondie.

POITRINE : Modérément descendue et de largeur modérée ; les côtes sont cintrées avec modération.

VENTRE : Bien relevé.

 

QUEUE :

Portée sur le dos couverte d'un beau poil long et abondant.

 

 MEMBRES :

MEMBRES ANTERIEURS : Avant-bras droits, ossature fine ; la face postérieure des avant-bras (en dessous du coude) est garnies de franges.

MEMBRES POSTERIEURS : Angulation modérée. La face arrière des cuisses est garnie de franges.

PIEDS : Petits, en pieds de lièvre ; de préférence couverts de touffes de poils.

ALLURES : Elégantes, légères et fières.

 

ROBE :

POIL : Soyeux, droit et long. Tout le corps, la face exceptée, est couvert d'un poil abondant. Les oreilles, le cou, les cuisses et la queue sont abondamment garnis de franges.

COULEUR : Blanc marqué de noir ou de rouge. De préférence, les marques doivent être distribuées symétriquement à partir du pourtour des yeux sur l'ensemble des oreilles et sur tout le corps. Une large liste blanche allant du museau au sommet de la tête est spécialement recherchée.

TAILLE : Hauteur au garrot, pour les mâles, approximativement 25 cm. Les chiennes sont légèrement plus petites.

 

DEFAUTS :

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

  • Truffe : De toute autre couleur que noire chez les chiens blancs marqués de noir.
  • Prognathisme supérieur; déviation de la mandibule.
  • Robe blanche unie sans marques. Marque unique sur la face.
  • Sujet craintif.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

 

LE CLUB DE RACE

CLUB DU PEKINOIS ET DU JAPONAIS.

Siège social : 78/80 Quai Auguste Prevost 77500 CHELLLES - Tél. 01.60.08.37.33

Adhésion à adresser à la Trésorière : Mme C. CHALLAYE - Le Clap - St Julien du Serre - 07200 AUBENAS

                                                        Tél. : 04. 75. 37. 96. 69

(Tarifs : membre 35 €, couple 52 €, membre bienfaiteur 52 €, couple bienfaiteur 65 €.........et plus si vous voulez !).

 

Merci de penser à adhérer au club, pour le soutenir et encourager ses initiatives, cette race le vaut bien !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (5)

1. françoise welcomme 08/05/2016

bonjour, mon dernier chien, disparu en 2004 était un superbe Rottweiler prématurément disparu et que je ne voulais pas remplacer..Mais, mon mari et moi sommes tombés récemment amoureux d'un chiot dans une vitrine..
Depuis (il a 3,5 mois ), nous adorons sa vive intelligence et sa joie de vivre. Il est déjà propre ! Ce petit épagneul nain japonais noir et blanc est une joie de chaque jour.
Alors, qu'il soit chinois ou japonais, peu importe, ce chiot de race est MAGNIFIQUE à tous points de vue !
Son nom : Ming des Sources Sacrées.....

2. joëlle Harang (site web) 25/12/2012

Pourquoi parler ici de Chine ? ... alors que ce chien est d'origine japonaise !
Ce qui n'a strictement rien à voir avec la Chine quand aux coutumes.

3. FRAISSE Annie 16/09/2012

Pour répondre au message laissé le 15/09/2012 par DUCHENE, que je tiens à rassurer, le commentaire de roza martinez ne m'a pas offensée, juste peinée tout de même... et puisque j'y suis, je lance un appel à toute personne qui pourrait faire passer ici même des informations sérieuses et contrôlables sur l'historique de la race : je suis toujours curieuse d'en apprendre un peu plus ! mais si j'ai laissé volontairement le message précédent (celui de rosa martinez le 19/11/2011) c'est justement pour qu'il n'y ait pas de confusion sur ce site : ici nous sommes des passionnés de cette adorable race, et il ne nous apparaît pas porter atteinte au genre humain par notre passion, par contre certains humains, à l'évidence, se comportent comme des corniauds vous en conviendrez, eux qui ne savent que penser à leur assiette ! .... hihihiii.....!!!

4. Duchene (site web) 15/09/2012

Pour laisser un message aussi imbécile et dérangeant en l'occurrence sur ce genre de site ou des passionnés font un beau travail dans le respect animal abstient toi et regarde bien ds ta malbouffe ce que tu avales à longueur d'année bouffonne!

5. roza martinez 19/11/2011

Bah, en chine c'est que de la viande et ça se comprend, des roquets hyperactifs, des poules quoi. mdr.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site